Pour les enfants des "Townships"

Publié le par pourlesenfantsdestownships.over-blog.com

visuel-operation.gif

 

 

 

  

20 000 PAIRES DE CHAUSSURES DE FOOT POUR LES GAMINS D’AFRIQUE DU SUD

 

 

Depuis plusieurs semaines, il ne se passe pas une journée sans que l’on ne parle de l’Afrique du Sud, et de la compétition internationale, des enjeux publicitaires de la Coupe du monde de football et de l’insécurité.

A juste titre puisque c’est la première fois qu’un pays du continent africain organise un tel événement footballistique.

Pourtant d’autres sujets sont à aborder quand on parle de l’Afrique. En cette année 2010, il est important aussi de regarder dans le rétroviseur et de faire quelques rappels.

2010 : c’est, à quelque chose près, les 50 ans « des indépendances africaines», une majorité de pays ayant souvent conquis la leur dans la douleur à partir des années 60.

Les relations entre les pays « développés » et l’Afrique ont presque toujours été basées sur l'exploitation des autochtones, souvent doublée de paternalisme, avec, la plupart du temps, un seul but : permettre aux puissances coloniales d’exploiter les ressources naturelles au détriment des populations locales.

Il serait bon que cette Coupe du monde serve à voir l’Afrique telle qu’elle est. Certes, l'Afrique du Sud n’est pas la photographie exacte de la réalité globale des pays africains, de leurs difficultés d’émancipation, des influences dont jouissent encore les pays industrialisés. Mais cet évènement doit nous permettre de mieux comprendre leur histoire.  

Pourtant parler de l’AFS aujourd'hui doit être l’occasion de commémorer les 20 ans de la libération de Nelson Mandela, puis la fin de l’apartheid, l’élection d’un président noir et, enfin, l'avènement de la démocratie. Sans angélisme car tout est loin d’être réglé : l’écart entre les revenus des riches et des pauvres est l'un des plus grands au monde.

C’est dans ce cadre que nous avons décidé de programmer un voyage pour les ados pendant les vacances de la Toussaint. ET comme pour tous ceux que nous organisons pour eux, son enjeu est multiple : le besoin de vacances, de découvertes, l'apprentissage d’une autre culture, d’un autre mode de consommation avec, bien sûr, des rencontres et des échanges qui devraient leur donner l'occasion d’appréhender par eux-mêmes la réalité.

Comme nous l’avons fait ces dernières années avec le Mali autour de l’eau et des puits maraichers, avec l'Allemagne autour de Berlin puis des camps de concentration (C.F. l’article « de la suite dans les idées »), ce nouveau projet se veut une action solidaire en lien avec la Coupe du monde mais hors des sentiers battus. Dans ce contexte, nous avons passé un partenariat avec l’antenne du Secours populaire de Lille qui a réussi à récolter plusieurs milliers de paires de chaussures de foot pour enfants. Notre objectif est d'en acheminer 20 000 par bateaux grâce aux salariés des ports et aux docks puis de les faire distribuer auprès des populations les plus défavorisées par des associations locales. Le coût est d’environ 20 000 euros (hors voyage des ados). L’idée est que chaque cheminot puisse y participer en donnant la somme dérisoire de 1 euro symbolique.

 

D’où l’opération :

1 euro = une paire de chaussure de foot pour 1 gamin sud africain.

 

Dans le même temps, c'est-à-dire tout au long du second semestre 2010, seront organisées des journées enfance sur le thème de la musique ou de l’écriture, des repas africains dans nos restaurants d’entreprise (1 par mois), des journées sportives ouvertes à tous avec, comme fil conducteur, l’Afrique d’hier et d’aujourd’hui, de l’esclavage au paternalisme en passant par les 20 ans de la libération de Nelson Mandela….

Le but final est que nos ados soient en quelque sorte les porteurs d’un message lors de leur voyage, et que chacun d’entre eux puisse partir avec 3 Paires de chaussures qu’ils remettront en direct lors d’une rencontre avec les populations.

Bien évidemment, cela peut paraitre ambitieux alors que nous entendons à longueur de journée que tout est globalisé, mondialisé, internationalisé, etc. comme s'il n'y avait plus rien à faire, comme si la mondialisation était une maladie indépendante des choix politiques des Etats. Notre volonté est que chacun d’entre nous ait les éléments pour se faire sa propre opinion et puisse donner à ses enfants une autre réflexion que celle de la pensée unique pour qu’ils deviennent les Citoyens du monde.

 

André Limiñana

Trésorier du CE des Cheminots PACA

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LHOMME veronique 30/10/2010 17:46


Merci à vous pour cette action, je suis heureuse de voir qu'AFS ne signifie pas pour tous uniquement "Allocation Familiale Supplémentaire", je pense à tous ces enfants qui n'ont pas la chance des
notres, j'espère que leur voyage leur ouvrira les yeux. Encore bravo!!!!


Michelle Cécillon 27/10/2010 21:41


C'est un fabuleux voyage pour tous ces jeunes. Ce séjour sera certainement inoubliable. Merci pour leurs nouvelles chaque soir et je compte sur les commentaires de Ninon pour en profiter à son
retour.


MEREBBAH 21/10/2010 09:07


Bonjour,
et bien voilà, nous sommes à J-3 du départ ! Elise et Lucy nos deux filles vont s'envoler pour ce séjour SOLIDARITE-PARTAGE... bon séjour à tous et au 2.11 pour écouter, entendre et voir les
impressions connues, les découvertes faites, les gens rencontrés...